Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poésie, photos, musiques et partage

Transhumances!

 

 

 

 

 

 

   

C’est vraiment la période des vacances… le bitume fond sous la chaleur, tant celle de l’astre du jour que par le frottement des pneumatiques des véhicules transportant les heureux bénéficiaires de ce congé annuel. Même les trains retrouvent le sourire d’antan avec un nouveau record d’usager. En parlant de ce moyen de déplacement, n’oubliez pas de demander et faire valider votre feuille de congé payé qui ouvre un droit à une réduction sur votre voyage. Feuillet que vous pouvez demander à votre bureau des ressources humaines ou de l’imprimer sur la toile… Voilà pour le côté pratique… (https://medias.sncf.com/sncfcom/pdf/billet_conges/Formulaire_Conge_Annuel.pdf)
   

Je crois qu’il n’y a pas que l’animal bipède, omnivore, plantigrade qui se fait la tangente… Cela fait quelques jours, pour ne pas dire une semaine, que le ciel était des plus silencieux, au début, je pensais que la canicule pouvait en être la raison, mais non, au plus fort de sa pression, les martinets, dans une belle sarabande, s’adonnaient à prendre des forces. Ils sont partis. J’en profite pour dresser un inventaire des emplumés que mon regard croise.

   

Photo de Fabrice Cahez

D’abord ! de temps à temps, un rapace vole au-dessus du quartier entre la rue de Marseille et le quai Claude Bernard, sans doute un Faucon crécelle, il y a plusieurs couples dans la métropole, notamment à Lyon et Villeurbanne. Des tourterelles, qui nichaient dans les arbustes de l’immeuble… Les moineaux, les pigeons, sans oublier les corbeaux et les corneilles, les pies et les merles semblent avoir déserté le quartier… Quelques mouettes sédentaires, les autres ne vont pas tarder à revenir. À, j’oubliais, les pipistrelles le soir, c’est toujours un plaisir de la contempler.
  Voilà, en gros, la faune volante du quartier. Faut dire que les bosquets de l’immeuble font une belle résidence pour certains. Moineaux, merles, tourterelles…  Les pigeons nichent sous les chéneaux ou sous les toits, idem pour les martinets, dont l’habileté, pour donner la becquée aux petits, reste une prouesse de précision qui force à l’admiration !
                La transhumance des martinets est bien en avance cette année !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Bel article!<br /> Bon week-end
Répondre