Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poésie, photos, musiques et partage

Mardi poésie... 48-52

 

 

 Je garde le souvenir de Lady Marianne  en ce mardi poésie.
Continuons le défi, Lady reste avec nous.

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut.
 Un poème de Émile Verhaeren...
(1855-1916)
 Aujourd'hui, 

Décembre
Emile Verhaeren
(Les hôtes)

– Ouvrez, les gens, ouvrez la porte,
je frappe au seuil et à l’auvent,
ouvrez, les gens, je suis le vent,
qui s’habille de feuilles mortes.

– Entrez, monsieur, entrez, le vent,
voici pour vous la cheminée
et sa niche badigeonnée ;
entrez chez nous, monsieur le vent.

– Ouvrez, les gens, je suis la pluie,
je suis la veuve en robe grise
dont la trame s’indéfinise,
dans un brouillard couleur de suie.

– Entrez, la veuve, entrez chez nous,
entrez, la froide et la livide,
les lézardes du mur humide
s’ouvrent pour vous loger chez nous.

– Levez, les gens, la barre en fer,
ouvrez, les gens, je suis la neige,
mon manteau blanc se désagrège
sur les routes du vieil hiver.

– Entrez, la neige, entrez, la dame,
avec vos pétales de lys
et semez-les par le taudis
jusque dans l’âtre où vit la flamme.

Car nous sommes les gens inquiétants
qui habitent le Nord des régions désertes,
qui vous aimons – dites, depuis quels temps ? –
pour les peines que nous avons par vous souffertes.

Emile Verhaeren

 

 

 Pour en savoir plus ICI.

 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Bonjour Covix<br /> Bel hommage a Lady Marianne.<br /> @mitié
Répondre
T
J'adore, apprise en primaire!<br /> Bonne journée<br /> Bises
Répondre
M
Très beau poème. Bisous
Répondre