Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Covix et son univers

Poésie, photos, musiques et partage

Des nouveautés... 3

 

 

    Voilà, la trilogie! se conclue avec Gauvain Sers.

 Acquisitions qui vont au-delà de mes espérances !

 Je vous  présente, Gauvain Sers ‘Ta place dans ce monde’, après Barbara Pravi ‘On n’enferme pas les oiseaux’ et Adrien Gallo ‘Là Où Les Saules ne Pleurent Pas’.

  Trois albums qui représentent bien la chanson française.

 Aujourd'hui  je vais vous parler du dernier opus de Gauvain Sers.

Un nom qui nous est devenu familier. 

  MAGNIFIQUE !

  Adjectif pour ces trois albums que je vous présente, le troisième, Ta place dans ce monde, de Gauvain Sers.

  Il clôture mes dernières acquisitions

  

Gauvain Sers, on ne le présente plus. Fils gouailleur, spirituel de Renaud.

 Il est né à Limoges, d'une pharmacienne et d'un père professeur de mathématiques.

Au cursus scolaire prolifique, bac scientifique, école prépa' scientifique à Paris, école d'ingénieur ENSEEIHT de Toulouse, puis à Paris, à la Manufacture des chansons, il suist des cours de composition musicale et d'écriture.

 

  En 2016, il est choisi par Renaud pour faire sa première partie de la tournée Phénix tour. Je me souviens de l'avoir découvert dans l'émission Merci Renaud sur France 2. Il sera aussi en premières parties de Tryo et Yves Jamait. En 2017, il sera tête d'affiche pendant un mois au Café de la Danse à Paris

Après  en 2018 il y a 'Les oubliés'.

D'après Wikipédia.

  Voilà en gros une présentation de l’artiste.

  L'épidémie de la Covid 19, comme pour ses confrères, mettait un coup d'arrêt à sa tournée 2020/2021. On s'emmerde, comme tout le monde, entre quatre murs à longueur de journée. Et un jour, l'encre du stylo n'est pas sèche et il griffonne quelques chose sur des feuilles de papier, une autre et y joint quelques titres en réserve, cela nous donne un album que Jean Ferrat ne rejetterait pas… J’avais dit dans le premier article que je pesais mes mots, et bien là il y a du poids ! Les sans grades, les deuxièmes lignes, les inconnus sans papiers, le monde d’en bas, ceux de l’ombre qui pourtant font la richesse du pays… Ils sont mis à l’honneur.

  Quelques esprits chagrins, diront, qu’il vogue sur la vague, du déjà entendu avant-hier, hier… laissons-les à leur tristesse !

 On peut dire que ces trois albums, et leur voix, se répondent.

Je vous souhaite une bonne écoute de ‘Ta place dans ce monde’ .

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article