Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Covix et son univers

Poésie, photos, musiques et partage

Quelle lecture!

 
 
                                                Quelle lecture ?

    
 
 Une parenthèse dans les lettres des écrivains de la commune avec l’ouverture des pages de l’ouvrage de Yasunari Kawabata « L’Adolescent » traduit du japonais par Suzanne Rosset et paru aux Éditions Albin Michel.  L’auteur se raconte avec une série de lettres envoyées à ses parents décédés pendant son enfance. Sa sœur sera élevée par un oncle et lui par ses grands-parents, dont le grand-père est aveugle. Lettres que ses parents ne peuvent lire… Puis c’est son adolescence et le pensionnat…. Là, une autre parenthèse… très courte…
   La statue de Louis XIV place Bellecour, un moineau, El Gato, MaCa, Lyon comme décor.
  Une table de ping-pong où la balle fait des ricochets ! 
Vous avez la trame du dernier roman de Jean Ducreux, ‘Salsa Piquante’
                                                           ~~~~~~~~~

    La belle dame à 100 ans, elle continue à diffuser sa jeunesse sur les ondes. Oui, je parle de la T.S.F comme disais autrefois ou encore entendu ‘dans le poste’. L’ère des transistors à la fin des années 1950, les Petites ondes, les grandes ondes, la FM et maintenant la RNT, l’équivalent de la télévision pour la radio. DAB +, en est le récepteur.
 C’est aussi le quarantième anniversaire de Radio Pluriel (91.5 FM) comme ses sœurs créées lors de la libération de la bande FM pour les radios libres. Souvent des radios locales, d’autres musicales, associatives. C’est dans ce registre qu’officie Radio Pluriel. Le temps passe et beaucoup ont disparu des ondes, ou ont été avalés par des groupes. 
   Les radios associatives ont résisté au chant des sirènes, et continuent leur vie proche des citoyens. Mais cela reste fragile.
                    

  Lundi 31 mai, après une longue absence pour les raisons sanitaires que l’on connaît, le magazine Miroirsetc, de Michèle Jacquier, reprenait possession des ondes, toujours de 19h à 20h et avec Michèle Jacquier en animatrice. Elle recevait Jean Ducreux pour présenter et parler de son ouvrage Salsa Piquante.
‘Nous sommes au début décembre 2019, premier jour de la fête des lumières, une jeune femme, courtement vêtue, est bousculée et occise au pied de la statue de Louis XIV’
  Dès le début nous sommes dans le vif du sujet.
Malgré lui « le moineau », détective privé spécialisé dans l’adultère, se trouve mêlé au déroulement de l’enquête…
  Le point d’ancrage de l’intrigue se trouve dans le quartier d’Ainay, bourgeois, très catholique, dans le IIe arrondissement.
  Bien sûr le moineau ne reste pas entre Carnot et Bellecour, et parfois pour les besoins de l’enquête, il franchit le Rhône et se retrouve à la rue de la pisse… lieu que je connais bien, mais ce dénominatif pourrait s’appliquer à tout le quartier… mais sans doute moins ressenti, plus ventilé !
  Là n’est pas le sujet, revenons à la Salsa Piquante. Comme je le présentais plus haut, l’histoire est comme une balle de ping-pong ayant échappé à un pongiste et qui sautille sur la table…. C’est plein de rebondissements.
 Où est le dénominateur commun avec le crime, d’ex-protagoniste de dictature sud-américaine, le fric, la drogue, l’ultra-gauche et l’ultra extrême droite… 
   Nacho Obispo, le détective dit le moineau, est mal ‘armé’ pour mener cette enquête. 
   Je ne suis pas fan de polar, mais je dois dire que Jean Ducreux une fois de plus m’a bluffé avec ce roman que je n’ai pas lâché. 
   Ne manquez pas l’enquête du moineau et de la complicité d’El Gato !

Salsa Piquante
Le moineau de Bellecour
Jean Ducreux

Èditions Héraclès.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jazzy57 08/06/2021 19:33

Jean Ducreux ,qui a été le professeur d'anglais de mes enfants au collège de Ban St Martin, vient dédicacer demain son livre à Metz . Je ne manquerai pas de me rendre à la librairie pour l'écouter présenter son livre.
Bonne soirée