Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Covix et son univers

Poésie, photos, musiques et partage

Mardi poésie... 25-52

 

 

 Je garde le souvenir de Lady Marianne  en ce mardi poésie.
Continuons le défi, Lady reste avec nous.

 

 

Un poème qu'on aime, quelques mots si l'on veut.

 

 La semaine dernière je découvrais l'auteur Maurice Rollinat pour présenter le mois de juin. Je ne résiste pas à partager une autre poésie sortie du recueil " l'Abîme" paru en 1886.
B.Cauvin

L’HEURE INCERTAINE


Devant tout grand projet où l’Esprit nous embarque
On guette le Trépas, on flaire son arrêt,
Et calme à la surface, on demeure en secret
Le sujet défiant de ce brusque monarque.

On vit toujours plus vite, et rien ne nous distrait
De cette impitoyable et lugubre remarque ;
En tâtant son déclin, peut-être qu’on saurait
Ce qui reste de fil au fuseau de la Parque !…

Misérables calculs de la Peur, à quoi bon !
Puisque la Mort surprend même le moribond.
Le temps inerte et lourd glisse comme une anguille

Des mains de l’espérance et des doigts de l’ennui ;
L’existence est pour l’homme un cadran plein de nuit
Dont il s’obstine en vain à voir tourner l’aiguille.
 

Maurice Rollinat. (L'Abîme) 1886

 

Maurice Rollinat- (1846-1903).
Maurice Rollinat.    ICI.
 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Renée 22/06/2021 14:45

Le poème est joli mais le sujet quand même moins....Bisous

tOrtue 22/06/2021 08:31

Très bon choix!
Bises

missfujii. 22/06/2021 06:51

La mort est la seule certitude que nous ayons !

Martine Martin 22/06/2021 04:34

Une belle poésie dans la forme mais très pessimiste. Bisous

colettedc 22/06/2021 02:51

Très bon choix de poésie !
Bon mardi,
Bises♥