Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Covix et son univers

Poésie, photos, musiques et partage

En attendant la fin du monde... 7-52

 

 

Le dernier samedi du mois lancent les forçats de la route,

Sur des routes bretonnes, les hommes font leur joute.

Quelle belle image que cette transhumance,

Quand je parle de transhumance, la traversée de Locronan

Où passa le peloton en rang serré dans sa rue étroite,

Soudain, à mes yeux, le passage de brebis pour ce jour de l’an.

Alors que loin de là, les martinets évoluent dans le bleu de France,

Passage, solitaire ou en groupe dans des voltiges adroites.

Arrive un papillon blanc bien haut dans la ville,

Il sourit à l’aventure des fleurs en files

La capitale des roses a décerné ses prix aux obtenteurs.

« Rosier à grandes fleurs » pour le pépiniériste Orard

« Rosiers à fleurs groupées » W. Radler (USA) et A. Meilland.

 

Ouf ! pas de concert de klaxons dans les rues,

Pas de cris hystériques de la gent féminine

Pas de chants rauques de la gent masculine

Merci la Suisse pour ce calme dans la nuit…

B.Cauvin©29/06/2021

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je ne suis pas foot du tout alors ton poème me fait beaucoup sourire
Répondre
M
Poème original. J'aime beaucoup. Il faut bien positiver la défaite de l'équipe de France de foot.
Répondre